Outils thérapeutiques

Qu’est ce que l’hypnose ?

Qu’est ce que l’hypnose ? Commençons par trier le vrai du faux :

Vrai :

  • L’état d’hypnose est un état de conscience modifié naturel
  • L’hypnose facilite l’accès à vos capacités internes
  • L’état hypnotique en lui-même est déjà bénéfique
  • L’hypnose permet de se relaxer profondément
  • On peut s’hypnotiser soi-même
  • L’hypnose libère les émotions

Faux :

  • L’hypnose c’est de la magie
  • L’hypnotiseur a des pouvoirs
  • On peut nous faire faire n’importe quoi
  • On est endormi
  • L’hypnose ne s’adresse qu’aux personnes influençables
  • L’hypnose ne fait qu’effacer les symptômes
  • L’hypnose agit comme un sérum de vérité

Est-il dangereux de se faire hypnotiser ?

Non, il n’y a aucun danger à se faire hypnotiser.

L’état d’hypnose n’est ni dangereux, ni contre-indiqué. Il s’agit d’un état naturel que tout à chacun expérimente chaque jour, mais à des degrés différents. Toutefois, ce qui peut-être contre-indiqué, c’est la création d’un état hypnotique accompagné d’un discours prononcé dans un but donné.

Dans le cadre de la Relation d’Aide, l’utilisation de l’outil « hypnose » se place dans le respect de la déontologie. Il s’agit dans ce cadre d’une hypnose très douce dans laquelle l’hypnotisé répond à une demande volontaire de la personne. Sans l’accord de cette personne, il est impossible d’induire un état d’hypnose. Dans ces conditions, l’hypnose ne peut pas être mal employée.

En dehors de la possibilité de ne pas accepter une demande qui nous semblerait inopportune ou dépassant le cadre de nos compétences actuelles, voici les principales contre-indications que nous appliquons :

  • Toute personne présentant une psychose ou une prépsychose
  • Toute personne recherchant une forme de magie lui permettant de ne plus prendre aucun médicament
  • Toute personne ne présentant pas sa demande volontairement

Vais-je me réveiller ?

Même si l’origine grecque du mot hypnose veut dire « sommeil », son application n’en est pas un.

Lors d’une séance d’hypnose, vous n’êtes absolument pas endormi. L’hypnose est un état de conscience modifié. Au lieu de « Vais-je me réveiller ? » votre question pourrait donc être reformulée en :  » Et si je ne pouvais plus quitter cet état de conscience modifié ? « 

Des scientifiques ont étudié le comportement de personnes laissées seules plus d’un quart d’heure en état de conscience modifié. Deux comportements ont été révélés :

  • Soit, la personne s’endort naturellement et se réveille un peu plus tard comme après une bonne sieste
  • Soit, la personne quitte d’elle-même l’état d’hypnose.

Ces comportements s’expliquent par la définition même de l’hypnose. L’hypnose c’est :

  • Un état induit par soi-même ou par une autre personne : vous avez volontairement accepté ou provoqué cet état sans quoi rien n’est possible.
  • Un état de conscience modifié : vous êtes conscient et particulièrement concentré sur ce qui se passe à l’intérieur de vous.
  • Un état de suggestibilité facilité : vous acceptez plus facilement les suggestions qui vous conviennent, mais seulement celles-là. L’opposition à une suggestion provoque la sortie de l’état hypnotique.
  • Une dissociation du corps et de l’esprit : votre corps est relaxé, il se repose pendant que votre esprit travaille. Vous ressentez ainsi souvent une sensation de bien-être, de repos complémentaire à la fin d’une séance.

En conclusion, il est donc plus difficile de maintenir l’état d’hypnose que d’en sortir.

Combien faut-il de séances ?

C’est une question qui revient aussi très souvent, sous cette forme : «Est-ce que l’hypnose « marche » du premier coup ?»

Le fait que l’hypnose soit peu connue ou perçue comme mystérieuse entraîne souvent une attente peu réaliste. Or, tout comme il faut prendre un certain temps des médicaments pour guérir, il faut aussi du temps pour que l’hypnose atteigne le but recherché. Il arrive que la première séance soit aussi la dernière, mais c’est rare. L’euphorie d’une première séance réussie ne doit pas vous faire oublier le besoin de stabilisation du résultat. Il faut souvent un minimum de trois séances pour travailler un objectif.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que l’hypnose (la capacité à être accompagné et à retrouver l’état naturel hypnotique) est aussi un apprentissage. Il existe des gens qui se laissent guider, simplement, naturellement, dès la première session, alors que d’autres auront besoin de plus de temps, de plus de confiance, pour expérimenter pleinement l’état hypnotique. A partir du moment où un véritable état d’hypnose est atteint alors, le travail sur l’objectif de la personne peut totalement commencer. Avant cela, on travail un peu sur l’objectif mais aussi et surtout sur l’accompagnement vers l’état d’hypnose. Dans les écrits du psychiatre Milton Erickson on note qu’il pouvait passer des heures simplement sur l’apprentissage de l’état hypnotique et sur son approfondissement, avant de travailler efficacement sur l’objectif de la personne. Ceci justement parce que chacun apprend à son rythme et que c’est bien normal.

Terminons par une métaphore : « Travailler sur soi avec l’hypnose c’est un peu comme apprendre à conduire. Certains passent leur permis du premier coup alors que d’autres mettent plus de temps. Mais ce ne sont pas forcément les premiers qui seront les meilleurs conducteurs… »

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter dans l’espace dédié en bas de la page. N’oubliez pas de me suivre sur mes réseaux sociaux en cliquant sur les logos mis à votre disposition en haut à gauche du site.

Si vous souhaitez savoir ce qui va évoluer et  changer dans votre vie, n’hésitez-pas à me contacter uniquement par SMS au 06.18.05.84.50 pour une consultation par téléphone. Vous pouvez également cliquer sur l’onglet « Me consulter » pour réserver votre consultation dès à présent.

Politique de confidentialité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.